La CX de monsieur Chirac

La CX de monsieur Chirac

Si vous êtes prude,

Si vous détestez Rabelais ou Frédéric Dard,

Si vous détestez Rabelais ou Frédéric Dard,

Si vous voulez dégenrer tout ce qui vous passe entre les mains ou sous les yeux,

Si vous êtes wokiste, écolo, tofu, quinoa,

Si vous êtes rousseauiste, tendance Sandrine,

Si vous êtes LGBTQRSTUVWXYZ+,

Alors, avant de poursuivre le feuilletage de ce chef-d’œuvre, reposez vite cet ouvrage sur le rayon où vous l’avez trouvé, car il n’est pas fait pour vous.

La CX de monsieur Chirac

Roman loufoque

Mercredi 10 mai.

Triste anniversaire. Bah tant pis ! Je ne mets pas de bougies, comme je le fais tous les 8 décembre, bien que j’habite à Paris. Il faut vous dire que je suis Lyonnais, et que le 8 décembre c’est bien de mettre les bougies, même si la vierge Marie j’y crois pas beaucoup, enfin, pas du tout, mais les bougies sur le balcon la nuit, c’est trop beau. Une Découverte Étonnante

Ça y est, ils en parlent ! Mais c’est écrit en tout petit à l’intérieur du journal :

Une CX a été retrouvée abandonnée tout près du siège de notre journal. Elle appartiendrait au parc automobile de la mairie de Paris. Oubliée par celui qui signe les chèques ? Les retours de fêtes sont difficiles apparemment, puisqu’à la mairie ou à la préfecture, personne ne se souvient de quoi que ce soit !

Une Vérité à révéler

Il faudrait que je leur écrive pour leur dire la vérité ! Non, mieux, je vais les honorer de ma présence. J’irai cet après-midi, puisqu’il ne pleut pas, comme ça, je n’aurai pas besoin de mon parapluie, car à VéloSolex, quand il pleut ça mouille quand même. Que dire également quand on tient le pébroque d’une main et de l’autre le guidon de la pétrolette, et qu’il manque une baleine sur deux ?

Un personnage mystérieux

À propos de dimanche, je me demande à qui il a téléphoné dans sa CX, parce que je ne sais pas les autres s’ils ont vu, mais le Grand dépendeur d’andouillettes 5A n’a pas arrêté de téléphoner, avec le téléphone à main gauche, tandis qu’à main droite, il faisait de grands signes à la foule amassée sur les trottoirs comme au temps où certains relevaient les compteurs des filles. Je me demande même s’il y avait quelqu’un au bout du fil, parce que garder la fenêtre ouverte afin que tout le monde te voie, ça me rappelle les marchands de nippes du Sentier. Rien que la frime, toujours la frime !

Comme disait Mstsislav Nostercopermicamustambourino :

Apparence, apparence, en toi est l’existence.

Une journée ordinaire

Bon, je vais aller défroisser ma chemise d’hier soir et me raser pour cet après-midi. Et puis, je nettoierai mon VéloSolex, car il est un peu crado, ou alors, je vais le repeindre en rose, quoi qu’en vert, ça ferait couleur du temps, après ces élections, et si je veux une subvention pour mon journal…

Une Déception

Mercredi soir

Bof ! Ils m’ont donné un autocollant de canard avec son nœud pap’ pour me remercier de m’être dérangé, mais ils n’ont pas eu l’air de me croire. Comme je n’avais pas de photos ou de caméra, ça m’a désavantagé. Je suis alors passé dans un magasin où on en vend.

Bon sang, ça coûte la peau du cul ! Et comme celle d’un vieux retraité employé, ça n’a pas beaucoup de valeur. Je vais avoir du mal à m’équiper. Il faut absolument que je demande une audition au maire du quartier pour qu’il m’aide à faire le journal, en me filant du flouze.

Des réflexions sur l’Empire japonais

Pour l’appareil de prise de vues, il y a la solution d’acheter un appareil photo d’occasion. Le vendeur avait une petite vitrine crasseuse remplie d’appareils japonais. Dire que la photo est une invention française, et que les Japonais nous ont fait fermer toutes nos usines !

Je prendrai un vieux Leika, comme ça, même d’occasion, je ne participerai pas à la puissance de ces Asiatiques impérialistes. Ces Japonais, ils sont fous de leur empereur. Ils se suicidaient même pour lui. C’est sûr que ça n’arriverait pas chez nous. Me suicider pour le couronné du Rocher, quelle blague ! Tu me diras, ça n’a rien à voir, mais avec leurs filiations à tous ces malheureux du trône, on a vite fait de faire la guerre à ses voisins, comme en 14 !

Enfin, à l’époque je n’étais pas encore là, je ne pouvais donc pas manifester mon opposition. Par contre, aujourd’hui, je peux faire quelque chose. Dès demain, je téléphone pour un rencard avec le maire.

Un rendez-vous prévu

Jeudi 11 mai

J’ai téléphoné ; le maire est très occupé, mais il essaiera de me recevoir lundi prochain dans la matinée.

Jeudi après-midi

Il fait beau, je sors.

***

La CX de monsieur Chirac

Histoire pour aller plus loin

Jacques Chirac

Jacques Chirac élection présidentielle 1995

Ouvrage politique Plume de poids

***

La CX de monsieur Chirac

Histoire pour aller plus loin

Jacques Chirac

Jacques Chirac élection présidentielle 1995

Ouvrage politique Plume de poids

83 / 100
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la page d'accueil
    Retour en haut